Clitocybe de l’olivier, quelles sont ses caractéristiques ?
Ecologie Jardinage

Clitocybe de l’olivier, quelles sont ses caractéristiques ?

Le clitocybe de l’olivier appelé également pleurote de l’olivier (omphalotus olearius), est un champignon de la famille des omphalotacées. Il posséde un chapeau d’un diamètre compris entre 5 et 12cm. On reconnaît aisément son aspect à sa texture charnue et tombante vers le sol. Ses lames possèdent sont très caractéristiques en ceci qu’elles sont serrées et décurrentes, de couleurs jaunes ou orange ; elles ont également la particularité de renvoyer de la lumière phosphorescente en pleine nuit lorsque le champignon est en fin de maturation.

clitocybe de l’olivier

La pleurote de l’olivier possède de fines rayures légèrement incurvés, de nuances de couleurs allant de l’orangé jusqu’au roux. Ses anneaux sont énormes et nombreux : ils sont supportés par un pied solide et strié, pouvant aller jusqu’à 15cm. Ce pied constitue la partie la plus clair de l’ensemble. Le clitocybe de l’olivier est tacheté de brun, doté d’une texture fibreuse se réduisant en largeur jusqu’au sol. Sur un plan olfactif, l’odeur dégagée par le champignon est forte et oléagineuse.

A quelle période trouve-t-on la clitocybe de l’olivier?

On trouve de la clitocybe de l’olivier sur une période comprise entre le milieu de l’été (juillet) jusqu’à la fin de l’automne (Octobre). Vous êtes donc prévenu si vous tombez nez à nez avec cette espèce toxique et dangereuse.

Comment trouver la pleurote de l’olivier ?

Si vous vous baladez près d’un verger ou d’un olivier vous pouvez apercevoir la pleurote de l’olivier au pied du tronc, sur des troncs mourants ou en pleine santé. Ils sont souvent confondus avec la chanterelle et le clitocybe illusoire. Il faut donc vérifier que le champignon possède une chaire jaune vif, rousse ou orangé, mais c’est surtout au touché, à la texture fibreuse qui vous fera reconnaître la clitocybe de l’olivier de la chanterelle.

La chanterelle en tube, à ne pas confondre avec la clitocybe de l’olivier

Plus rare, vous pouvez également trouver la clitocybe de l’olivier ailleurs que sur les oliviers : par exemple, aux pieds de chênes, des châtaigniers ou des pins, près du système racinaire ou des souches de racines. Le clitocybe de l’olivier pousse en touffes au sol ou sur les écorces d’arbres. En règle générale, ce champignon ne se trouve que dans les régions ensoleillés au Sud.

La clitocybe de l’olivier, un champignon dangereux ?

La clitocybe de l’olivier est un champignon classé dans la catégorie toxique. Sa dangerosité est dû au fait qu’il peut être confondu avec d’autres espèces totalement inoffensives et comestibles. La clitocybe de l’olivier ne doit donc pas être confondu avec la chanterelle en tube classée dans les champignons comestibles. Si vous comptez partir à la cueillette aux champignons nous vous conseillons de vous y rendre avec un petit guide sur les champignons, la plupart des livrets sont très bien fait, illustrés avec précision et vous donnerons une foule de renseignement sur les différentes espèces pour ne pas vous tromper !

Résumé
Clitocybe de l'olivier, un danger à éviter !
Nom de l'article
Clitocybe de l'olivier, un danger à éviter !
Description
Le clitocybe de l'olivier ou pleurote de l'olivier, est un champignon que l'on retrouve en autre aux pieds de certaines espèces d'oliviers et classés dans la catégorie des champignons toxiques.
Auteur
Rédacteur
pause-nature.net

1 thought on “Clitocybe de l’olivier, quelles sont ses caractéristiques ?”

  1. Effectivement, ce champignon fait beaucoup penser à la chanterelle ! Comme quoi, il est très important de ne pas ramasser n’importe quel champignon en forêt. Je trouverais ça tellement chouette d’avoir un cours complet sur les champignons, où et comment les trouver, lesquels ne pas cueillir, etc… mais malheureusement ça ne doit plus intéresser beaucoup de monde. Gros bisous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *